Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les mesures de rationalisation engagées par Hochdorf ont rejailli sur la rentabilité du groupe alimentaire lucernois (archives).

KEYSTONE/URS FLUEELER

(sda-ats)

Hochdorf a réalisé une rentabilité record l'an dernier. Le groupe alimentaire lucernois a dégagé un bénéfice net en hausse de moitié (+49%) par rapport à 2015 à 19,4 millions de francs.

Sur le plan opérationnel, la performance se situe aussi à un niveau record, avec un résultat avant intérêts et impôts (EBIT) en croissance de 11,5% sur un an à 22,5 millions de francs. Elle a profité pour l'essentiel de la bonne santé des activités en Suisse, a indiqué lundi l'entreprise basée à Hochdorf (LU).

Publié fin janvier, le chiffre d'affaires affiche une évolution stable à 551,5 millions de francs. Il a subi les répercussions négatives de la faiblesse des prix laitiers, qui s'est poursuivie tout au long de l'année, entraînant des prix de vente en baisse dans le domaine d'activités Dairy Ingredients.

Changement de président

Le conseil d'administration propose le versement d'un dividende relevé de 10 centimes à 3,80 francs par action, au titre de l'exercice écoulé. L'assemblée générale des actionnaires du 5 mai prochain devra aussi procéder à l'élection d'un nouveau président en la personne de Daniel Suter, déjà membre de l'organe du surveillance.

Ce dernier aura pour tâche de succéder au président sortant Josef Leu, qui siégeait au sein du conseil d'administration depuis quatorze ans. Président depuis 2014, l'homme, né en 1950, a largement contribué au développement du groupe de Suisse centrale au cours de la dernière décennie.

ATS