Le groupe NZZ affiche un bénéfice en hausse en 2016


 Toute l'actu en bref

Le marché des lecteurs et des nouveaux produits pèse de plus en plus de poids dans le chiffre d'affaires du groupe NZZ, contrairement à l'imprimerie et à la publicité sur papier (photo symbolique).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Le groupe de médias NZZ a enregistré l'an dernier un bénéfice en hausse de 7%, à 23,8 millions de francs. Il tire ainsi un bilan positif de son désengagement du secteur de l'imprimerie. Corollaire, son chiffre d'affaires a diminué de 3%, à 442,7 millions.

Le centre de gravité du chiffre d'affaires s'éloigne de plus en plus des secteurs de la publicité sur papier et de l'imprimerie, indique vendredi le groupe NZZ, qui édite la Neue Zürcher Zeitung. Les marchés des lecteurs et des nouveaux produits affichent, eux, des ventes en hausse.

Stabilisation à contre-courant

Sur le marché des lecteurs, le groupe a pu quasi stabiliser son bénéfice, malgré les vents contraires dans ce secteur. Ce dernier boucle sur une légère baisse de 2%, à 155,9 millions de francs. La fusion de trois journaux en Suisse orientale et l'abandon de magazines spécialisés en sont la cause principale, écrit le groupe.

Le bénéfice issu du marché publicitaire a atteint 176,3 millions de francs en 2016. C'est 8% de moins que l'année précédente. Les recettes en hausse de la publicité en ligne n'ont pas pu compenser la nouvelle chute de 11% du bénéfice de la publicité sur papier.

Dans l'imprimerie, le bénéfice a fondu de manière spectaculaire en raison, principalement, de la vente de l'Appenzeller Druckerei et de la fermeture du centre d'impression de Schlieren (ZH). La baisse a atteint 15%, à 37,3 millions de francs.

Bindexis, Architonic et le ZFF

Le rendement des secteurs restants affiche en revanche une hausse de 16%, à 73,2 millions de francs, indique le groupe. La nouvelle filiale Bindexis, tout comme le Zurich Film Festival, racheté l'an dernier, et une autre récente acquisition, le portail en ligne Architonic, spécialisé dans le design et l'architecture, y ont contribué.

Les charges du groupe NZZ ont baissé de 5%, à 415,2 millions de francs. Le résultat opérationnel (EBIT) a fait un bond de 27%, à 27,4 millions de francs.

ATS

 Toute l'actu en bref