Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Coup de froid sur les ventes des smartphones en Suisse en 2016 (archives).

KEYSTONE/MANUEL LOPEZ

(sda-ats)

Le marché suisse de l'informatique (IT) et des télécoms a pratiquement stagné en 2016, plombé par une chute des ventes de téléphones mobiles. Son chiffre d'affaires global n'a crû que de 0,2%, à 30,6 milliards de francs.

Alors que les ventes du secteur IT ont augmenté de 3,4% à quelque 19 milliards de francs, celui des télécoms s'est contracté de 4,6% à près de 11,7 milliards, selon les chiffres publiés mardi par l'European Information Technology Observatory (EITO).

La baisse constatée dans les télécoms est pour l'essentiel imputable aux ventes de smartphones, qui ont plongé de 22,3% à 1,6 milliard de francs. Ce marché est pour l'heure pratiquement saturé en Suisse, a expliqué lors d'une conférence de presse à Zurich l'expert de l'EITO Axel Pols.

Durant l'exercice écoulé, les ventes helvétiques de smartphones ont totalisé 3,3 millions d'unités, soit 9,1% de moins qu'en 2015, alors que dans le même temps les prix pour ces appareils ont globalement baissé. Une tendance qui devrait se poursuivre cette année, estime M. Pols.

Le marché traditionnel des télécoms est en perte de vitesse. Seuls les services de données croissent grâce à des smartphones toujours plus puissants et des réseaux de téléphonie mobile plus rapides. Les services de téléphonie se sont repliés de 1,1%, à 9,4 milliards de francs.

Ordinateurs plébiscités

Sur le marché de l'informatique, les logiciels affichent une croissance de 4,8%. Ils progressent d'ailleurs plus rapidement en Suisse que dans l'Union européenne.

Le nombre d'ordinateurs vendus a reculé de 5% à 2,1 millions de pièces. Mais les revenus générés par ces ventes ont augmenté de 4,7% à 1,5 milliard de francs. Les dépenses en ordinateurs de bureau se sont accrues de 8% sur un an et celles d'ordinateurs portables de 7%, a expliqué M. Pols à l'ats. L'arrivée du système d'exploitation Windows 10 a notamment stimulé l'achat d'appareils plus onéreux.

M. Pols est confiant pour l'année en cours. Il s'attend à une croissance du marché des télécommunications et de l'informatique de 1% à 31 milliards de francs. Le premier devrait perdre 1,2% à 11,5 milliards de francs et le second gagner 2,5%, à 19,4 milliards.

ATS