Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Moins de migrants sont décédés au large de l'Europe mais ils sont aussi moins nombreux à avoir tenté de rejoindre ce continent (archives).

KEYSTONE/AP/MUHAMMED MUHEISEN

(sda-ats)

Moins de migrants sont arrivés par la mer en Europe depuis début janvier par rapport à la même période l'année dernière. Le nombre de décès est aussi en recul à 253, contre près de 370 il y a un an, a indiqué mardi à Genève l'ONU.

Au total, 5483 personnes sont arrivées par la mer en Europe de début janvier à dimanche, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Parmi elles, près de 80% ont rejoint l'Italie et le reste la Grèce. A la même période en 2016, près de 68'000 migrants étaient arrivés en Europe.

Certains attribuent la baisse observée en Grèce à l'accord conclu l'année dernière entre l'UE et la Turquie, a précisé devant la presse un porte-parole. Dans le même temps, le chiffre concernant l'Italie est aussi important "que jamais".

Les décès ont plus que doublé pour les migrants qui ont tenté de rejoindre l'Italie. Ils ont été multipliés par cinq pour ceux qui souhaitaient se rendre en Espagne. En revanche, le nombre de victimes au large de la Grèce est lui passé de près de 280 en janvier 2016 à une seule dans les récentes semaines.

Les corps de trois migrants décédés, qui se trouvaient sur le territoire grec, ont par ailleurs été retrouvés dans des camps, a aussi précisé le porte-parole.

ATS