Toute l'actu en bref

Le Pays de Galles, qui disputera mercredi la demi-finale de l'Euro 2016 contre le Portugal, entend "tout mettre sur le terrain, car le plus important est de savoir que l'on a tout donné".

La maxime est du sélectionneur Chris Coleman, lequel avait prévenu avant le tournoi que les Gallois "n'étaient pas là en vacances". "Je savais, sans aucune arrogance, que nous pouvions franchir la phase de poules. Après, c'était difficile à dire puisque je ne pouvais pas savoir contre qui nous jouerions pas la suite. Mais je l'ai dit aux joueurs avant le tournoi, un quart de finale était envisageable."

Or, voici les Dragons en demi-finale, pour la première fois de leur histoire. Mais privés de leur meilleur joueur du milieu de terrain, Aaron Ramsey, suspendu tout comme le défenseur Ben Davies. "On parle en ce moment de la force de cette équipe, mais c'est justement parce que nous sommes vingt-trois, assure le capitaine Ashley Williams. D'autres vont devoir jouer, et nous savons qu'ils sont capables de faire ce qu'il faut."

Et les Gallois de rendre hommage à Gary Speed, le prédécesseur de Coleman sur le banc, qui avait mis fin à ses jours et ainsi provoqué un immense choc au pays. "Je n'ai pas besoin d'un match pour penser à Gary, précise Coleman, je pense à lui tous les jours, car il était mon ami. Il n'est pas uniquement un modèle sportif chez nous, mais un modèle universel. Il aurait pu être assis ici, à ma place, pour prendre le plaisir que je prends."

"Je crois que Gary Speed serait très fier de nous et de ce que nous avons fait jusqu'ici, estime Williams. Il sera toujours là, dans un coin de nos têtes."

sda-ats

 Toute l'actu en bref