Toute l'actu en bref

Le PBD plaide pour une politique sociale et écologique responsable.

KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

(sda-ats)

Le PBD, réuni samedi à Altdorf (UR), a émis ses recommandations de vote pour le 25 septembre. Il recommande de rejeter l'initiative "Economie verte" et d'accepter la révision de la loi sur le renseignement. En janvier, il avait dit non à AVSplus.

L'initiative des Verts contient des exigences trop "radicales" pour l'économie suisse, selon les délégués du parti. Quant à la loi sur le renseignement, combattue par référendum, elle est conçue dans l'intérêt de la sécurité et doit permettre une reconnaissance précoce des menaces, écrit le PBD dans son communiqué.

Le parti s'était déjà prononcé sur le troisième objet soumis au peuple. Par 117 voix contre une, il avait recommandé le rejet de l'initiative de la gauche AVSplus, préférant miser sur la réforme de la prévoyance vieillesse débattue au Parlement.

Le président du PBD, Martin Landolt, a plaidé dans son discours d'ouverture pour une politique économique qui ait aussi une dimension sociale et écologique. Car "liberté et responsabilité sont indissociables", a-t-il dit, faisant allusion aux inquiétudes actuelles de la "classe moyenne bourgeoise".

Les débats ont également porté sur la mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse. Les délégués ont rappelé que la volonté populaire pour une immigration plus contrôlée ne signifiait pas le rejet des accords bilatéraux. La Suisse doit donner la préférence à sa main-d'oeuvre indigène indépendamment des négociations avec l'Union européenne.

sda-ats

 Toute l'actu en bref