Toute l'actu en bref

Le secteur de l'ameublement en Suisse doit relever le défi posé par l'essor du tourisme d'achat (photo symbolique).

KEYSTONE/EPA TT NEWS AGENCY/EMIL LANGVAD

(sda-ats)

Le secteur de l'ameublement en Suisse souffre du tourisme d'achat. Le phénomène a progressé de 11% l'an dernier, ce qui constitue un manque à gagner de 800 millions de francs pour la branche, estime Bertrand Lefort, directeur général de Conforama Suisse.

"La suppression du taux plancher (ndlr, le 15 janvier 2015) a été un vrai choc psychologique pour les consommateurs helvétiques", explique Bertrand Lefort dans une interview parue dans Le Matin Dimanche. Les achats transfrontaliers ont augmenté aussi bien physiquement que via internet.

En Suisse, le secteur de l'ameublement a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 2,5 milliards de francs pour ce qui concerne les acteurs traditionnels. Le montant représente une baisse de 2,7% en comparaison annuelle.

En Suisse depuis 40 ans

Pour ce qui est de Conforama Suisse, la chaîne propriété du groupe français éponyme fête cette année les 40 ans de sa présence en terres helvétiques. Avec ses 19 magasins, réparties dans toutes les régions linguistiques, elle a généré un chiffre d'affaires de 496 millions de francs en 2015.

Ce qui fait de Conforama Suisse le numéro trois de la branche dans le pays, derrière le suédois Ikea et l'argovien Pfister Meubles. Le groupe français Conforama a pour sa part été fondé en 1967 dans la région de Lyon.

Conforama Suisse, qui emploie un millier de personnes, projette d'ouvrir cinq enseignes supplémentaires, dont une dans le canton de Neuchâtel, précise Bertrand Lefort. Selon ce dernier, le marché suisse est l'un des pays d'Europe où la concurrence sectorielle est la plus vive.

sda-ats

 Toute l'actu en bref