Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les loyers pourraient baisser cette année (photo symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les locataires devront encore attendre pour demander une baisse de loyer. Le taux hypothécaire de référence demeure inchangé à 1,75%. Fixé à ce niveau depuis la mi-2015, il a de bonnes chances de reculer en juin ou septembre.

Etant donné que le taux d'intérêt de référence est resté inchangé par rapport au trimestre précédent, il ne donne pas droit à des nouvelles prétentions de diminution ou de hausse de loyer, rappelle mercredi l'Office fédéral du logement (OFL). Mais la situation devrait changer cette année, pronostique Cipriano Alvarez de l'OFL.

Le taux de référence devrait passer de 1,75% à 1,5% au vu de l'évolution des taux hypothécaires à taux fixe toujours plus bas. Un scénario auquel s'attend également la Fédération des propriétaires fonciers (HEV) ainsi que l'Association suisse des locataires (Asloca).

Le taux d"intérêt de référence est basé sur la moyenne pondérée des créances hypothécaires en Suisse, établie chaque trimestre. Le 31 décembre, jour de référence, cet indicateur se situait à 1,64%, contre 1,67% au trimestre précédent. Il se maintiendra à ce niveau tant que le taux d'intérêt moyen ne baisse pas au-dessous de 1,63%, précise l'OFL.

Loyers trop cher

L'ASLOCA rappelle que rares ont été les bailleurs à répercuter la baisse du taux de référence sur les loyers ces dernières années. Citant une étude de la banque Raiffeisen, les prix des logements devraient être 40% moins chers s'ils avaient évolué conformément à la loi.

La conseillère nationale et ancienne présidente de l'Asloca Marina Carobbio (PS/TI) a d'ailleurs déposé un postulat au Parlement demandant une adaptation automatique en faveur des locataires. Selon le droit actuel, il revient en effet à ces derniers de faire eux-mêmes une demande.

Seules quelque 20% des baisses sont répercutées sur les loyers, corrobore M. Alvarez, en référence à une étude d'il y a deux ans. HEV précise cependant que les propriétaires peuvent faire valoir des coûts comme la variation de l'indice des prix à la consommation à raison de 40% ou des frais d'entretien.

Pas de hausse depuis 2008

Le taux hypothécaire de référence est communiqué par l'OFL quatre fois par an. La prochaine échéance de parution est prévue le 1er juin. Depuis le 10 septembre 2008, les loyers sont fixés dans l'ensemble de la Suisse sur la base d'un taux d'intérêt de référence unique. En 2008, il se trouvait à 3,5%. Il n'a depuis jamais augmenté.

ATS