Toute l'actu en bref

Pas de surprise en finale du World Tour à Toronto. Joana Heidrich et Nadine Zumkehr ont été battues par la paire allemande Ludwig/Walkenhorst 21-18 21-16.

La marche était trop élevée pour les deux Suissesses. Les championnes olympiques ont prouvé que leur titre acquis à Rio en août n'était pas usurpé. Que ce soit en attaque ou en défense, les Allemandes ont fait preuve d'une plus grande maîtrise. Et pas seulement sur les points importants.

Si forte au bloc, Joana Heidrich a trouvé à qui parler face à deux jeunes femmes de plus de 180 cm. Walkenhorst a notamment sorti deux contres décisifs en fin de premier set. Les Allemandes ont également su profiter de leur roublardise en plaçant de petites balles loin des Suissesses. Pas de quoi rougir pour la paire helvétique qui a réalisé un superbe tournoi. Elles ont tenté de résister en sauvant deux balles de match, mais la marche était clairement trop haute.

Nadine Zumkehr termine sa carrière de onze ans sur une belle note. Elle aura remporté deux tournois sur le World Tour (Xiamen en 2015 et Sotchi en 2016). Elle peut rentrer en Suisse avec un beau chèque puisque le deuxième rang vaut 50'000 dollars.

La Suisse a placé une autre paire sur le podium puisque samedi, Virginie Forrer et Anouk Vergé-Dépré ont pris la troisième place en battant les Brésiliennes Larissa/Talita 21-19 21-18.

sda-ats

 Toute l'actu en bref