Toute l'actu en bref

La rencontre de lundi était la troisième entre Jean-Claude Juncker et Johann Schneider-Ammann.

KEYSTONE/MANUEL LOPEZ

(sda-ats)

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker "veut une solution qui prenne en compte les soucis de la Suisse" pour la mise en oeuvre de l'initiative "contre l'immigration de masse". Les discussions avec Johann Schneider-Ammann vont se poursuivre.

La rencontre de lundi à Zurich était la troisième entre les deux hommes. Il eût été possible qu'elle fût la dernière, ce n'est pas le cas, a déclaré l'ancien premier ministre luxembourgeois après son entretien avec le président de la Confédération. Les deux hommes se retrouveront à la fin octobre, a précisé le Bernois.

Les deux parties ont esquissé les prochaines étapes, qui passeront notamment par le débat au Conseil national mercredi sur la mise en oeuvre de l'initiative. Elles vont essayer de clarifier la situation dans les prochaines semaines.

Berne et Bruxelles veulent une solution et la discussion va dans le sens d'un accord, a martelé Johann Schneider-Ammann. Jean-Claude Juncker s'est lui aussi montré optimiste, tout en plaisantant: "quand on dit que les discussions sont constructives, cela signifie que rien n'est encore décidé".

sda-ats

 Toute l'actu en bref