Les EPF lancent un Swiss Data Science Center


 Toute l'actu en bref

Martin Vetterli, président de l'EPFL, lors de l'inauguration du Swiss Data Science Center, une joint-venture avec l'EPFZ.

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Entreprise commune de l'EPFL et de l'EPFZ, le Swiss Data Science Center (SDSC) a été officiellement inauguré lundi. Il vise à promouvoir l'innovation dans la science des données et l'informatique, la recherche multidisciplinaire et la science ouverte.

Le SDSC regroupe une équipe basée à Lausanne et Zurich. La manifestation d'inauguration s'est déroulée lundi non loin de Berne en présence des présidents de l'EPFZ et de l'EPFL, Lino Guzzella et Martin Vetterli.

La science des données se trouve à l'intersection de plusieurs disciplines académiques, telles que la gestion et l'ingénierie des données, la statistique, l'apprentissage-machine, les algorithmes, l'optimisation et la visualisation, indique l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dans un communiqué.

Elle a acquis une importance considérable au niveau mondial, et la plupart des institutions de pointe font des investissements significatifs dans ce domaine. Cette discipline offre un nouvel outil aux sciences sociales et économiques, à la médecine, aux sciences de l'environnement et à d'autres encore, en aidant à comprendre des systèmes complexes du monde réel.

Parler la même langue

L'un des principaux défis consiste à aider les fournisseurs de données, les informaticiens et les spécialistes du domaine à parler la même langue. "Le nouveau centre rassemble ces spécialistes, offrant ainsi une plate-forme multidisciplinaire qui va également promouvoir le transfert de connaissances et de formation", dit Lino Guzzella, cité dans le communiqué.

Il s'agit de combler le fossé qui existe entre ceux qui créent des données, ceux qui développent l'analyse et les systèmes des données, et ceux qui, potentiellement, pourraient en extraire de la valeur.

Au SDSC, les scientifiques auront pour objectif de fournir des réponses concrètes aux problèmes de tous les jours, avec un accent particulier sur des domaines tels que la santé personnalisée, les questions environnementales ou les défis en matière de production industrielle. L'objectif est de travailler sur des aspects de la vraie vie, soulignent les responsables.

"Insights Factory"

Le centre accueillera une équipe multidisciplinaire de 30 à 40 spécialistes des données et de l'informatique, et des spécialistes de domaines spécifiques. Les chercheurs développeront une plate-forme d'analyse de pointe, hébergée dans un nuage, l'"Insights Factory", une sorte de guichet unique pour héberger, explorer et analyser des données organisées, calibrées et anonymisées.

"Cette nouvelle plate-forme est une étape fondamentale pour le développement de l'Open Science. Le partage des connaissances scientifiques à grande échelle doit pouvoir s'appuyer sur des infrastructures solides, fiables et contrôlées. Avec ce Centre, la Suisse se dote d'un outil à la hauteur de ses ambitions", note Martin Vetterli.

Les services en ligne du SDSC s'appuieront sur les infrastructures existantes du domaine des EPF (par exemple en tirant parti des ressources du Swiss National Supercomputing Centre/CSCS à Lugano), de celles de SWITCH, la plate-forme de technologie et de services des universités suisses, et de celles de fournisseurs de nuages. Le SDSC agira comme fournisseur d'informatique en nuage.

Il s'agit d'un domaine de recherche stratégique des EPF pour la période 2017-2020. Un Master en science des données est mis en place à l'EPFL et à l'EPFZ à partir de septembre 2017.

ATS

 Toute l'actu en bref