Les exportations de fromage suisse ont augmenté en 2016


 Toute l'actu en bref

L'Emmentaler AOP reste le fromage suisse le plus exporté en 2016 (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les fromages suisses continuent à bien se vendre à l'étranger, malgré un contexte difficile. En 2016, quelque 70’198 tonnes ont été exportées, soit une hausse de 2,5% sur un an. La branche a réalisé 604,2 millions de francs de recettes, une légère progression de 0,7%.

"Cette augmentation est le fruit des exportations en Europe, qui ont progressé de 2,7%", indiquent lundi Switzerland Cheese Marketing et TSM Fiduciaire dans un communiqué. Environ 80% du fromage suisse exporté l'est dans les pays voisins.

Les principaux destinataires sont l'Allemagne (+1,9%), l'Italie (+5,0%) et la France (+14,9%). Les exportations outre-mer ont elles aussi légèrement progressé (+2,5%).

Au niveau des sortes, l'Emmentaler AOP reste le fromage le plus exporté avec une part de 17,5%. Il est talonné par le Gruyère AOP (17,2%) qui pourrait d'ailleurs bien lui ravir la vedette: la quantité exportée du fromage bernois à trous a fléchi de 3,1%, alors que celle du Gruyère a augmenté de 1,3%.

Importations en hausse

Ce bilan positif est toutefois marqué par une zone d'ombre: la croissance des importations a été plus importante (4,9%) que celle des exportations. Malgré cela, la branche fromagère est optimiste, car les exportations restent supérieures aux importations qui étaient de 58'200 tonnes, relève-t-elle.

La "qualité élevée" du fromage helvétique a continué de séduire, en dépit de l'abolition du contingentement laitier dans l'Union européenne (UE), l'embargo commercial décrété par la Russie sur des produits en provenance de l'UE et du franc fort. Elle "compense partiellement l'écart de prix par rapport aux produits concurrents étrangers", souligne la branche.

Et de citer le fromage allemand, très prisé: les importations ont crû de 10,1% et ceci à un prix moyen très bas de 3,80 francs le kg.

ATS

 Toute l'actu en bref