Toute l'actu en bref

Des cuves en cuivre au Musée Heineken d'Amsterdam - le troisième brasseur mondial a annoncé lundi des bonnes ventes en Asie et en Europe de l'Ouest.

KEYSTONE/AP/PETER DEJONG

(sda-ats)

Heineken, troisième brasseur mondial, a publié lundi des résultats opérationnels un peu meilleurs qu'attendus pour le premier semestre. La bonne tenue des activités en Asie et en Europe de l'Ouest a compensé un déclin des ventes en Afrique et en Europe orientale.

Le bénéfice d'exploitation hors éléments exceptionnels a progressé de 12,6% sur une base comparable, à 1,71 milliard d'euros. Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 1,67 milliard. Le bénéfice net a progressé de 11,2% à 977 millions d'euros, en deçà du consensus qui était de 998 millions.

Le groupe néerlandais s'attend pour l'ensemble de l'année à une hausse de ses marges conforme à son objectif à moyen terme, en dépit des conditions difficiles sur certains de ses marchés en développement et de l'impact des taux de change.

Heineken, dont la bière du même nom est la plus vendue en Europe, a fait état de bonnes performances au Vietnam et au Mexique. Il a en revanche accusé une baisse de ses ventes en Russie, en République démocratique du Congo, en Ethiopie, en Egypte et au Nigeria, où le cours du naira, la devise locale, s'est effondré cette année.

sda-ats

 Toute l'actu en bref