Les grands de ce monde écrivent pour les 150 ans de La Stampa


 Toute l'actu en bref

Le quotidien de Turin La Stampa (à droite) est généralement classé au 3e rang des journaux à plus large tirage en Italie (archives).

Keystone/AP NY/MARCO DI LAURO

(sda-ats)

Plusieurs dizaines de personnalités mondiales, du pape François à Donald Trump en passant par Roger Federer, ont écrit un message publié jeudi pour les 150 ans de l'influent quotidien italien La Stampa. Le journal de centre-droit est publié à Turin.

"Nous avons demandé à 51 personnalités d'importance internationale de partager avec nous leur vision sur les problèmes que nous devrons affronter", écrit John Elkann, président du groupe Fiat-Chrysler Automobiles (FCA) et actionnaire majoritaire du quotidien.

"Le premier défi que je vois concerne chacun d'entre nous. Il consiste à vaincre la globalisation de l'indifférence", écrit le pape François, tandis que le président américain Donald Trump tonne: "Il n'y a pas de liberté de presse quand il est permis aux journaux et autres moyens d'information de dire et d'écrire ce qu'ils veulent, même quand c'est complètement faux".

"Chers amis! Félicitations pour le 150e anniversaire", écrit Vladimir Poutine, en faisant l'éloge des "valeurs comme la liberté de presse, l'objectivité, l'impartialité". "Notre démocratie dépend d'un électorat bien informé", écrit l'ancien président américain Barack Obama, "et pour cette raison les enquêtes (...) et les approfondissements sont plus importants que jamais et durent plus longtemps qu'un tweet".

La chancelière allemande, Angela Merkel, évoque "les avantages d'une Europe unie" et l'écrivain Marek Halter demande: "Sommes-nous prêts à aller de l'avant ou voulons-nous nous replier sur le passé? Voici le défi". Le styliste Giorgio Armani parle lui aussi d'"accepter le changement sans pleurer sur le passé", Roger Federer veut aider de jeunes Africains à se prendre en main et la championne de ski américaine Lindsey Vonn entend pousser "les jeunes femmes à avoir confiance en elles-mêmes".

ATS

 Toute l'actu en bref