Toute l'actu en bref

Deux tiers des jeunes Suisses utilisent l'application de partage de photos et de vidéos Instagram (image symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Instagram détrône de plus en plus Facebook dans le coeur des jeunes en Suisse: en trois ans, la part de ceux qui utilisent l'application de partage de photos et de vidéos est passée de 43 à 66%, selon une étude du groupe d'intérêts médias électroniques (IGEM).

En 2016, le nombre d'utilisateurs de Facebook parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans en Suisse a reculé de 10% par rapport à l'année précédente, s'établissant tout de même encore à 70%. Tel est l'un des résultats de l'IGEM-digiMONITOR 2016 présenté jeudi.

Plus de 90% des jeunes de cette tranche d'âge utilisent quotidiennement leur smartphone. Cette part est de deux tiers pour l'ensemble de la population.

Le service de vidéo en ligne Netflix cartonne: par rapport à l'an dernier, son utilisation, même occasionnelle, a grimpé de 70% chez les jeunes, hommes et garçons surtout. A travers tous les âges, Netflix a pu doubler le nombre de ses utilisateurs, passant à 10%.

La part des personnes qui regardent quotidiennement un programme sur un téléviseur classique est de 63% parmi la population totale. Chez les 15-24 ans, cette part tombe à 44%.

La télévision en différé

De plus en plus de gens regardent au moins une fois par semaine des programmes télévisés en différé: chez les jeunes pris en compte par IGEM, ils sont 54% à le faire, contre 46% dans la population totale.

Ce décalage temporel permet aussi d'éviter la publicité: parmi les jeunes consommateurs, 26% ont installé au moins sur un appareil une application permettant de la bloquer.

Pour les jeunes, le smartphone est devenu presque l'égal d'un ordinateur portable. Alors que seul un tiers de la population consomme des films sur smartphone, plus de 70% des jeunes le font.

De même, presque deux tiers des jeunes utilisent leur smartphone pour lire des nouvelles, alors que 68% de la population d'ensemble le fait plutôt sur l'ordinateur fixe ou portable. En outre, 3,8% des interrogés ont indiqué utiliser une smartwatch.

Le digiMONITOR 2016 a été réalisé par téléphone par l'institut LINK de début août à début septembre auprès de 1786 personnes en Suisse romande et alémanique. L'IGEM compte une quarantaine de membres, parmi lesquels des groupes de presse, des téléopérateurs et des publicitaires.

sda-ats

 Toute l'actu en bref