Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les nuitées hôtelières en Suisse sont restées quasiment stables l'an dernier (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

L'hôtellerie suisse a enregistré 35,5 millions de nuitées l'an dernier, en baisse modérée de 0,3% par rapport à 2015. Les visiteurs étrangers ont généré 19,3 millions de nuitées (-1,5%), tandis que les nuitées des hôtes indigènes ont progressé de 1,2% à 16,2 millions.

Après plusieurs années de forte croissance, les visiteurs du continent asiatique ont accusé une baisse de 160'000 nuitées (-3,4%) par rapport à 2015, a indiqué mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué.

Cette inversion de tendance est à mettre en relation avec la chute de la clientèle chinoise, laquelle a subi la plus forte baisse (-248'000 nuitées/-18%). Suit le Japon avec une diminution de 34'000 nuitées (-8,5%).

En forte régression depuis 2009, le nombre de nuitées des visiteurs européens a de nouveau baissé en 2016 (-172'000 nuitées/-1,5%). Le recul est toutefois moins marqué que celui des années précédentes. En baisse constante depuis huit ans, les nuitées des visiteurs allemands ont baissé de 3,9%.

Le bilan est mitigé pour les régions touristiques. Sept régions sur quatorze ont subi des reculs des nuitées l'an dernier. Les régions de montagne accusent les baisses les plus sensibles.

L'Oberland bernois a perdu 91'000 nuitées (-2,4%). Les Grisons et le Valais, les deux en recul de 1,9%, suivent la même tendance. A l'inverse, la région lémanique (Vaud) affiche la hausse absolue la plus forte avec 121'000 nuitées supplémentaires (+4,5%).

ATS