Toute l'actu en bref

Un grand potentiel est attendu en Chine pour les PME helvétiques (image symbolique).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Les petites et moyennes entreprises (PME) exportatrices suisses ont bien débuté l'année 2016. Confiantes à l'entame du 3e trimestre, celles-ci n'ont jamais été autant optimistes depuis quant à leurs perspectives en matière d'exportations depuis la mi-janvier 2015.

La tendance s'est encore légèrement accentuée, relèvent mardi Credit Suisse et Switzerland Global Enterprise, l'ex-Office suisse d'expansion commerciale (Osec) à la lumière de leur indicateur export des PME. Le baromètre des exportations du numéro deux bancaire helvétique affiche ainsi une valeur de 1,13, en légère amélioration au regard de celle de 0,92 présentée il y a trois mois.

Cet instrument de mesure jauge la demande étrangère en produits suisses. Sur la période sous revue, les attentes des firmes helvétiques en matière d'exportations ont non seulement dépassé le seuil de croissance du baromètre (fixé à 0) mais aussi la moyenne à long terme, située elle aux alentours de 1.

Les perspectives à l'exportation des PME de Swiss Global Enterprise montrent une amélioration par rapport au trimestre précédent, passant de 56 à 61,3 points. L'indicateur, qui se base sur le climat export auquel s'attendent les sondés au 3e trimestre 2016 et sur les ventes réalisées au cours des trois mois précédents, a atteint son plus haut niveau depuis l'abandon à mi-janvier 2015 par la Banque nationale suisse du taux plancher liant franc et euro.

Optimisme

Selon l'enquête, 40,2% des entreprises tablent sur une croissance de leurs exportations au prochain trimestre, contre 34,4% au début du trimestre écoulé. La part de celles escomptant plutôt une stagnation des livraisons à l'étranger s'établit à 49,5%, soit une proportion inférieure à celle des trois mois précédents.

Quant aux PME prévoyant un recul de leurs exportations, elles ne sont plus que 10,3%, contre 14,4% au début avril. Les huit secteurs d'activité pris en compte dans l'enquête tablent sur une hausse de leurs livraisons à l'étranger, les plus confiants étant les producteurs de biens de consommation, suivis des sociétés de l'industrie papetière et de l'électronique.

Selon le baromètre des exportations de Credit Suisse, la demande pour les produits helvétiques devrait s'accentuer ces prochains mois aux Etats-Unis et dans la zone euro. En Asie, les indicateurs ont peu varié depuis le trimestre précédent.

Il n'en reste pas moins que les PME helvétiques continuent d'observer un fort potentiel dans la région Asie-Pacifique et plus particulièrement le marché chinois, selon une enquête de Switzerland Global Enterprise. Plus de la moitié (56%) des firmes sondées prévoient d'y exporter ce semestre, contre 49% il y a trois mois.

Cap sur la Chine

Et la Chine représente la première destination en Extrême-Orient, 37% des PME citant l'empire du Milieu parmi leurs débouchés, devant le Japon (27%) et l'Inde (24%). Les entreprises de l'industrie des machines, de l'électrotechnique et de la métallurgie (industrie MEM) se montrent particulièrement actives en Chine, tout comme celles employant plus de 50 salariés.

Selon le sondage, 43% des PME estiment que la part de la Chine au total de leurs livraisons sera plus importante qu'actuellement dans cinq ans. Interrogées quant aux principaux obstacles freinant les exportations vers l'empire du Milieu, 43% citent des problèmes administratifs et juridiques, devant le manque de compétitivité-prix (34%) et les difficultés culturelles et linguistiques (32%).

Plus du tiers (36%) des 200 PME sondées affirment tirer profit de l'accord de libre-échange en vigueur avec la Chine depuis deux ans. Elles estiment aussi pouvoir en profiter davantage dans un avenir proche.

sda-ats

 Toute l'actu en bref