Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Killian Peier a gagné son ticket pour le concours au petit tremplin des Mondiaux de Lahti de samedi. Le Vaudois a effectué son meilleur saut de la saison pour sortir 20e des qualifications, avec 93 m.

Simon Ammann a également franchi le cap avec une 17e place (88,5 m). Le St-Gallois a posé un télémark qui a semblé correct, mais les juges l'ont assez mal noté (16,5 pts de moyenne). Gregor Deschwanden, 27e avec 89 m, a lui aussi passé, de même qu'Andreas Schuler, 35e avec 87 m. Il y aura donc quatre Suisses dans le concours, ce qui n'était pas vraiment attendu.

Au vu de son saut, Peier peut espérer samedi atteindre la manche finale des 30 meilleurs. Le Vaudois (zéro point en Coupe du monde) n'a pas encore décollé cet hiver mais semble arriver en forme au bon moment. "La manche finale? Je n'y pense pas. Je me concentre sur mes sauts, sur l'exécution technique", assure l'homme de la Vallée de Joux. Peier avait déjà démontré la veille, avec son 10e rang du premier entraînement, apprécier ce petit tremplin de Lahti.

Ammann, de tous les sauteurs, est de loin celui qui a eu les moins bonnes conditions atmosphériques. Il a eu le vent dans le dos - une plaie pour les sauteurs - et obtenu plus de 10 points de compensation.

Le grand favori pour samedi se nomme Kamil Stoch. Le Polonais, pré-qualifié, fut le seul à dépasser les 100 m (103,5 m). L'Autrichien Stefan Kraft (99,5 m) est lui aussi allé loin, de même que l'Allemand Andreas Wellinger et le Slovène Peter Prevc, tous également pré-qualifiés. Le vainqueur des qualifications proprement dites est le Polonais Dawid Kubacki, avec 99 m et 129,2 pts, devant son compatriote Piotr Zyla et le revenant finlandais Janne Ahonen.

ATS