Toute l'actu en bref

Il neigera jusqu'à près de 1600 m vendredi en Suisse (photo symbolique).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Les saints de glace portent bien leur nom cette année. Comme en 2015 et 2013, ils emmènent avec eux des relents d'hiver. Avec saint Mamert jeudi, de l'air maritime polaire est annoncé par MétéoSuisse.

Une vaste zone dépressionnaire recouvre nos régions. Une masse d'air très humide se dirige vers les Alpes dans un courant du sud. À partir de vendredi, le courant en altitude s'orientera au nord-ouest avec une arrivée d'air maritime polaire, écrit MétéoSuisse.

Quinze à 20 centimètres de neige fraîche sont même annoncés vers 2000 m dans les Alpes vendredi. Et la limite des chutes de neige pourrait s'abaisser jusqu'à 1600 m samedi. En plaine, c'est la pluie qui accompagnera le froid, avec des températures qui ne devrait pas excéder les 15 degrés, même en Valais. Seul le Tessin pourrait atteindre le seuil des 20 degrés.

Il faudra attendre dimanche et surtout lundi pour voir des améliorations, selon MétéoSuisse. La situation devrait se détendre progressivement la semaine prochaine.

Autrefois, les trois saints en questions - Mamert, Pancrace et Servais - étaient implorés par les agriculteurs, viticulteurs ou jardiniers pour qu'ils protègent leurs plantations. Mais comme ils semblaient sourds à leurs prières, les trois bienheureux furent bientôt discrédités et soupçonnés de faire déferler une vague de froid.

La sagesse populaire le confirme. Un dicton assure par exemple: "Avant saint Servais point d'été, après saint Servais plus de gelée". Un autre affirme: "Quand il pleut à la saint Servais, pour le blé signe mauvais."

Les trois héros de la semaine ont vécu il y a fort longtemps. Saint Mamert était au 5e siècle évêque de Vienne, dans le sud de ce qui n'était pas encore la France mais la Gaule. Saint Pancrace fut martyrisé à Rome en 304, alors que saint Servais fut évêque en Belgique au 4e siècle.

A ces trois saints, les régions plus septentrionales comme l'Alsace ou la Lorraine ajoutent des saints fêtés plus tardivement, les gelées étant aussi plus tardives dans ces régions. Ainsi sont aussi comptés saint Boniface, saint Yves, saint Bernardin, sainte Sophie jusqu'à saint Urbain le 25 mai.

sda-ats

 Toute l'actu en bref