Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Si l'alarme générale retentit en dehors des tests, il faut écouter la radio, suivre les consignes des autorités et informer ses voisins. Et si l'alarme eau est activée, la population doit quitter immédiatement la zone menacée (photo symbolique).

Keystone/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Les 5000 sirènes fixes et 2200 sirènes mobiles que compte la Suisse seront testées mercredi 1er février. Les catastrophes peuvent frapper à tout moment et sans préavis, rappelle l'Office fédéral de la protection de la population (OFPP).

Les sirènes fixes, désormais raccordées à un système de télécommande (Polyalert), peuvent être déclenchées de manière centralisée ou ciblée dans chaque canton, en général par la police cantonale, précise un communiqué diffusé jeudi. Le test prévu mercredi prochain portera sur l'alarme générale et sur l'alarme eau.

Le signal de l'alarme générale sera émis à 13h30: un son oscillant, régulier, pendant une minute. Il pourrait au besoin être prolongé jusqu'à 14h00. A 14h15, c'est le le signal de l'alarme eau qui sera testé dans les zones situées en aval de barrages, ceci jusqu'à 15h00 au plus tard: douze sons bas continus de 20 secondes, séparés par des intervalles de 10 secondes.

Si l'alarme générale retentit en dehors des tests, cela signifie que la population peut être en danger, souligne l'OFPP. "Dans ce cas, il faut écouter la radio, suivre les consignes des autorités et informer ses voisins". Et si l'alarme eau est activée, la population doit quitter immédiatement la zone menacée.

Depuis 2015, l'OFPP gère de nouveaux canaux de communication (Alertswiss), notamment une application et un site internet, en vue d'améliorer l'information du public et la préparation individuelle dans la perspective de catastrophes ou de situations d'urgence. Un essai pilote sera réalisé à la fin de l'année dans plusieurs cantons. Le nouveau système devrait être opérationnel en 2018 dans toute la Suisse.

ATS