Toute l'actu en bref

Pour la quatrième année consécutive, le Paris Saint-Germain a été bouté hors de la Ligue des champions en quart de finale. Il a perdu 1-0 contre Manchester City, après le 2-2 concédé à l'aller.

Cette qualification, somme tout logique, a reposé surtout sur deux hommes. D'une part Kevin De Bruyne, unique buteur au retour (76e) et qui avait aussi marqué à Paris. Et de l'autre Joe Hart: le gardien anglais a fait le désespoir des Parisiens. Il a réalisé quatre arrêts décisifs, sur deux coups francs d'Ibrahimovic (16e/48e), une tête de Thiago Silva (65e) et devant Cavani qui arrivait seul devant lui (80e).

C'est la première fois de son histoire que Manchester City se hisse dans le dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Et ce alors même que l'équipe ne tourne pas à plein régime. Mais elle possède quelques individualités capables de la porter loin.

Laurent Blanc avait sacrifié son traditionnel 4-3-3 au profit d'un 3-5-2, en raison des absences de Verratti, Matuidi et David Luiz. L'option d'une défense à trois (Aurier - Thiago Silva - Marquinhos) était cependant abandonnée juste avant le repos en raison de la blessure de Thiago Motta, remplacé par Lucas. C'est Marquinhos qui montait d'un cran en milieu défensif, les deux hommes de couloir reculant alors pour redevenir des latéraux traditionnels.

Alors que le PSG devait absolument marquer, il n'a rien montré sur le plan offensif en première mi-temps. Seul un puissant coup franc d'Ibrahimovic a alerté Hart (16e). City, tout heureux d'abandonner la plupart du temps le ballon à des visiteurs dépourvus d'inspiration, a été un petit peu plus dangereux. Deux frappes successives d'Agüero ont ainsi manqué le cadre de peu à la 23e.

Encore un penalty raté

L'attaquant argentin a ensuite obtenu un penalty après avoir été mis à terre dans la surface par Trapp, qui s'en sortait bien avec un carton jaune. Mais Agüero ne transformait pas la sanction suprême, expédiant le ballon à côté (30e). Il ne faisait pas bon tirer un penalty dans cette double confrontation, puisqu'Ibrahimovic avait lui aussi échoué dans cet exercice la semaine dernière à Paris...

Déjà critiqué pour sa prestation à l'aller, Aurier faisait preuve d'une grosse fébrilité à un poste inhabituel pour lui. L'Ivoirien multipliait les relances hasardeuses, comme à la 40e, mais Navas n'en profitait pas. Le PSG bénéficiait d'une deuxième occasion dès la reprise, à nouveau sur coup franc. Mais la "bombe" expédiée par Ibrahimovic ne surprenait pas un Hart très attentif (48e).

Avec le retour au 4-3-3, le jeu parisien semblait plus équilibré, plus fluide. L'intensité du match montait - enfin - d'un cran. Hart sauvait sur un corner repris de la tête par Thiago Silva (65e). City, sentant le danger, évoluait plus haut depuis la 70e. Et après une longue phase de domination, De Bruyne trouait les filets de Trapp (76e), ce qui mettait un terme aux illusions du PSG.

Ce nouvel échec va sans doute provoquer des changements dans l'effectif du club de la capitale cet été. Car la conquête de la Ligue des champions reste un objectif majeur pour les propriétaires qataris, aux moyens financiers quasi illimités.

sda-ats

 Toute l'actu en bref