Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les stations de métro du centre de Londres seront fermées lundi pour cause de grève (archives).

Keystone/EPA/ANDY RAIN

(sda-ats)

Le personnel du métro de Londres a entamé dimanche soir une grève de 24 heures, qui devrait être bien suivie. Elle fait suite à l'échec de discussions autour de suppressions de postes et de guichets prévues dans les stations.

Le mouvement a débuté à 18 heures locales et la majorité des stations dans le centre de la capitale britannique ont fermé.

Les usagers avaient été prévenus vendredi que le service serait "très largement réduit" dimanche soir et toute la journée de lundi, en raison de cette grève, faisant craindre un engorgement des bus et autres trains.

Selon les deux syndicats ayant appelé à ce mouvement, 900 postes "cruciaux pour la sécurité dans les stations" ont été supprimés et les propositions de nouvelles embauches ne sont pas suffisantes. Les grévistes dénoncent notamment la suppression des bureaux de ventes de billets dans les stations, remplacés par des distributeurs automatiques.

Le métro londonien assure quelque 4,8 millions de trajets par jour.

"Cette grève va représenter un désagrément majeur pour les usagers et les touristes", a regretté le maire de Londres, Sadiq Khan, sur sa page Facebook.

ATS