Toute l'actu en bref

Les Européens à Londres se sont clos par un accessit pour la natation suisse, à défaut d'exploit. Martina van Berkel, brillamment qualifiée la veille, a fini 8e de la finale du 200 m papillon.

En 2'10''36, la Zurichoise est restée près d'une seconde de son chrono des demi-finales et à 1''84 de son record national établi il y a quinze jours à Berlin (2'08''50), qui lui avait offert son ticket pour les JO de Rio. En tout, la natation suisse aura obtenu quatre finales au cours de ces joutes. Avant van Berkel, le relais dames 4 x 100 m libre (7e), Yannick Käser (8e sur 100 brasse) et Maria Ugolkova (8e sur 200 m 4 nages) s'étaient déjà hissés dans le top 8 à l'Aquatics Center.

Maria Ugolkova, l'ex-nageuse de Lausanne qui nage désormais pour Uster-Wallisellen, aura été la figure marquante côté suisse. Les sept records nationaux établis pendant cette semaine portent en effet la marque de l'ondine d'origine russe! Elle y a contribué soit dans le cadre d'un relais, soit en signant une nouvelle meilleure marque en individuel.

Ainsi, dimanche matin, le relais dames 4 x 100 m 4 nages avec Martina van Berkel, Lisa Mamié, Maria Ugolkova et Noémi Girardet a pulvérisé de 4''77 le record précédent datant de mi-mars, en 4'09''21. Mais il aurait fallu encore nager 3'' plus vite pour trouver une place dans la finale des huit meilleures nations.

Le relais messieurs 4 nages a tourné au désastre. En raison d'une faute lors d'un relais, le quartette helvétique a été disqualifié.

Sur 400 m 4 nages, les trois Suisses engagés ont connu la déception. Jérémy Desplanches (17e), Tim Slanschek (37e) et Luca Pfyffer (38e) sont restés loin de leur meilleure performance personnelle et ont été éliminés.

sda-ats

 Toute l'actu en bref