Toute l'actu en bref

"Taulant ne fera aucun cadeau. En tout cas pas à son frère !" Lorik Cana annonce la couleur. Le capitaine de l'Albanie affirme que le duel fraticide des Xhaka sera sans pitié samedi à l'Euro.

"Taulant a apporté beaucoup à notre équipe, poursuit le défenseur du FC Nantes. J'ai été très proche de la famille Xhaka ces vingt dernières années, notamment de leur oncle. J'ai souhaité très vite que Taulant et Granit me rejoignent en équipe d'Albanie. Cela ne s'est pas fait, dans un premier temps, pour une question de papiers. Puis Taulant est finalement venu. Mais j'aurais tellement voulu jouer avec les deux frères."

Lorik Cana sait, mieux que quiconque, que ce match sera un match particulier. "Il a sa symbolique avec des joueurs suisses qui ont des racines albanaises et des joueurs albanais qui ont, comme moi, grandi en Suisse, souligne-t-il. Mais cela va s'arrêter là. Nous allons être capables de laisser ce contexte particulier de côté."

Lorik Cana rappelle que son équipe "est poussée par tout un peuple". "Cette première qualification pour une phase finale a eu un énorme retentissement, poursuit-il. L'attente était énorme. Aujourd'hui, nous ne sommes pas venus en France simplement pour faire bonne figure. Nos supporters ne le comprendraient pas !"

Lorik Cana a, enfin, tenu à affirmer son attachement à la Suisse. "C'est un endroit auquel de nombreux joueurs albanais doivent beaucoup, lâche-t-il. Cela me concerne bien évidemment. Beaucoup de joueurs albanais reviendront un jour en Suisse. Je peux me l'imaginer dans un futur plus ou moins proche." L'idée d'un retour à Lausanne, le club où il a été formé, a été évoqué ces derniers jours. A Lens, Lorik Cana n'a rien fait pour s'opposer à cette rumeur.

sda-ats

 Toute l'actu en bref