Martin Bäumle prend la tête de Green Cross International


 Toute l'actu en bref

Le conseiller national Martin Bäumle a pris la présidence par interim de Green Cross International (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Martin Bäumle a été élu vendredi président par intérim du Comité de Green Cross International (GCI). Le conseiller national a promis de mettre de l'ordre dans les comptes de l'organisation environnementale. Pierre Muller, vice-président, a remis sa démission.

L'actuel président des Vert'libéraux dirigera le comité jusqu'à l'Assemblée générale de l'automne prochain, indique mardi la section suisse de Green Cross. Un groupe de travail dirigé par le Zurichois a été mis en place pour "réaliser un assainissement financier urgent ainsi que préparer la prochaine AG".

Selon le communiqué de Green Cross Suisse, "l'organisation internationale est insovable" au vu des comptes 2016. Une réduction des frais administratifs et des licenciements seront inévitables, indique le communiqué. Martin Bäumle promet de stabiliser la situation "d'ici 2018, soutenir dès 2019 des projets supplémentaires de GCI et générer des recettes venant d'autres donateurs".

Démission de Gorbatchev

L'affaire a éclaté la semaine dernière, lorsque la section suisse a accusé GCI d'être quasiment en faillite. En signe de protestation, Mikhaïl Gorbatchev, fondateur de GCI et dernier dirigeant de l'Union soviétique, s'est retiré du conseil d'administration. Le chef des finances et nouveau président Jean-Michel Cousteau a également jeté l'éponge.

Selon le site internet de GCI, le refus de Green Cross Suisse de verser sa contribution de membre à la fin 2016 et début 2017 a précipité l'organisation internationale dans la crise financière. D'autres pays ont également suivi.

"On attendait des rentrées de l'ordre de 2,5 millions de francs qui ne sont pas arrivées", a précisé mardi à l'ats le vice-président de GCI Pierre Muller. Ces sociétés accusaient le management de l'organisation de manque de transparence. Au vu de la nouvelle donne, Pierre Muller a annoncé mardi sa démission du comité de CGI pour le 31 mai.

ATS

 Toute l'actu en bref