Moritz Leuenberger attend 250 euros d'une compagnie aérienne


 Toute l'actu en bref

L'ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger est resté bloqué à Toulouse lorsque son vol a été annulé (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Son passé en tant que ministre des transports n'a pas épargné à Moritz Leuenberger un conflit avec la compagnie Easyjet. Après l'annulation de son vol en été, l'ancien conseiller fédéral attend toujours un dédommagement de 250 euros (268 francs au cours actuel).

Il n'a toujours pas reçu l'argent promis par l'entreprise dans une lettre écrite. "On a l'impression qu'on se moque de nous", a-t-il dit à l'Aargauer Zeitung.

En juillet 2016, M. Leuenberger est resté bloqué à Toulouse lorsque son vol pour Bâle a été annulé. Il a heureusement pu retourner chez la connaissance à qui il rendait visite.

"Si toutes les victimes abandonnent, ce comportement indécent deviendra un modèle commercial systématique", dit-il.

ATS

 Toute l'actu en bref