Toute l'actu en bref

Joe Medicine Crow, le dernier chef de guerre des Indiens des plaines, est mort dimanche à l'âge de 102 ans, a annoncé le gouverneur du Montana, Steve Bullock. Il avait obtenu son titre en raison de ses exploits pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le président Barack Obama lui avait accordé en 2009 la médaille présidentielle d'honneur, plus haute distinction américaine pour un civil.

"Joe était un chef de guerre crow, un ancien combattant, un ancien, un historien, un auteur et un éducateur," a écrit M. Bullock dans un communiqué. "Son héritage servira d'inspiration pour toujours à tous les Indiens Américains et à tous les habitants du Montana."

Joe Medicine Crow, qui avait étudié l'anthropologie à l'université, avait travaillé au Bureau des affaires indiennes pendant trois décennies. Il était devenu ensuite l'historien officiel de la tribus des Crows.

Véritable héros

Le chef indien avait interrompu ses études au début de la Seconde Guerre mondiale pour s'engager dans l'armée.

Eclaireur dans l'armée en Europe, il avait réussi à remplir les missions nécessaires pour devenir un "chef de guerre": il avait mené des raids derrière les lignes ennemies, il avait pénétré dans un camp ennemi et volé des chevaux, il avait désarmé un ennemi et il avait touché un ennemi sans le tuer.

Le président de la tribu crow, Darren Old Coyote, a qualifié le chef défunt de "véritable héros américain".

sda-ats

 Toute l'actu en bref