Mutinerie dans une prison pour mineurs au Guatemala : deux morts


 Toute l'actu en bref

Certains des détenus ont profité de la mutinerie pour tenter de s'échapper.

KEYSTONE/EPA EFE/ESTEBAN BIBA

(sda-ats)

Au moins deux surveillants ont été tués dimanche soir dans une prison pour mineurs au Guatemala, ont annoncé les autorités. Une mutinerie s'était déclenchée visant à dénoncer des mauvais traitements.

"Il y a deux surveillants morts", a déclaré une source policière. Au cours de cette émeute d'une quarantaine de membres d'une bande, Barrio 18, quatre fonctionnaires ont été blessés et cinq autres retenus en otage, en plus des deux battus à mort.

La mutinerie a débuté pour protester contre les sévices infligés aux détenus par les surveillants, selon Abner Paredes, le responsable du secteur jeunesse au parquet chargé des droits de l'Homme. "Dans ce centre, nous avons constaté des agressions permanentes de la part des surveillants", a déclaré M. Paredes.

En outre, les jeunes demandaient le retour de prisonniers transférés, de meilleures conditions d'alimentation et un assouplissement du régime des visites. Ce centre de détention avait déjà été le théâtre en 2005 d'un affrontement entre bandes qui avait fait 14 morts.

L'émeute de dimanche soir a eu lieu dans la prison pour mineurs de San José Pinula, à quelques kilomètres à l'est de la capitale, Guatemala. Le site est collé au foyer pour mineures Hogar Seguro ("foyer sûr") Virgen de la Asuncion, où 40 adolescentes ont péri le 8 mars dans un incendie.

ATS

 Toute l'actu en bref