Toute l'actu en bref

Les cantons du Jura, de Neuchâtel, de Vaud et de Genève veulent préserver le savoir-faire des métiers d'art. Leurs représentants ont décidé de créer une association.

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Les cantons de Genève, de Vaud, de Neuchâtel et du Jura regroupent leurs forces pour défendre l'artisanat d'art. Ils ont fondé vendredi une association dont la mission sera de valoriser ces métiers souvent peu visibles.

Les quatre cantons participent déjà aux journées des métiers d'art, qui ont lieu chaque année, au printemps. Ces rendez-vous ont rencontré un grand succès auprès du public et les professionnels venus présenter leur savoir-faire étaient ravis. Forts de ce constat, les cantons sont allés plus loin en créant une association.

Cette association suisse des métiers d'art (ASMA) a pour vocation de s'ouvrir à d'autres cantons. Certains ont déjà été sollicités et se sont montrés très intéressés, a fait savoir devant la presse la conseillère d'Etat vaudoise Anne-Catherine Lyon. De nouveaux membres ne devraient pas tarder à adhérer.

Les autorités ne voient pas seulement la dimension culturelle des métiers d'art. Elles considèrent aussi qu'ils sont un fantastique outil de formation professionnelle. Pour ne pas perdre un savoir-faire parfois ancestral et risquer de voir disparaître des techniques uniques, la relève doit être assurée.

"Il nous faut mieux soutenir les entreprises formatrices", a plaidé la conseillère d'Etat genevoise Anne Emery-Torracinta. Plusieurs pistes seront étudiées. L'école pourrait venir en aide pour apprendre ces métiers. Une autre solution consisterait à confier aux artisans le soin de donner les cours théoriques.

Le chemin choisit compte finalement peu, si le résultat aboutit à préserver les métiers d'art, dont certains sont en voie de perdition. Les artisans s'inscrivent dans une démarche de proximité et offrent des produits qui ont une véritable valeur ajoutée, a souligné le ministre jurassien Martial Courtet.

La création de l'association va permettre de donner du poids à la défense des métiers d'art. Un partenariat avec les milieux économiques va pouvoir être constitué. Ensemble, il sera aussi plus facile de soutenir un patrimoine humain et immatériel, souvent local, mais dont les enjeux dépassent les frontières cantonales.

sda-ats

 Toute l'actu en bref