Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nestlé, ici le siège mondial à Vevey (VD), a vu son bénéfice net diminuer l'an dernier (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Nestlé a dégagé un bénéfice net en baisse de 5,9% en 2016 à 8,53 milliards de francs. Le chiffre d'affaires du groupe alimentaire vaudois a lui augmenté de 0,8% sur un an à 89,47 milliards.

Le numéro un mondial du secteur a réalisé un taux de croissance organique de ses ventes de 3,2% et une croissance interne réelle de 2,4%. Les taux de change ont eu un impact négatif de 1,6% sur le développement du chiffre d'affaires, a indiqué jeudi Nestlé avant sa conférence de presse de bilan à Vevey (VD).

"Notre croissance organique 2016 s'est établie dans la fourchette supérieure de l'industrie, mais en deçà de nos attentes", a dit le directeur général Mark Schneider, cité dans le communiqué. "Nous avons vu une amélioration solide de notre marge opérationnelle courante et notre cash flow a fortement augmenté."

Le conseil d'administration propose par ailleurs un 22e relèvement consécutif du dividende. Au titre de l'exercice écoulé, ce dernier sera de 2,30 francs par action, soit cinq centimes de plus qu'il y a un an.

En ce que concerne l'exercice 2017, Nestlé prévoit de réaliser un taux de croissance organique (par ses propres forces, hors acquisitions par exemple) compris entre 2 et 4%. Les coûts de restructuration vont augmenter "considérablement", afin de "stimuler la profitabilité future", explique le groupe vaudois.

ATS