Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

C'est déjà fini pour Nick Kyrgios à Melbourne ! L'Open d'Australie n'aura pas son huitième de finale entre le "bad boy" et Stan Wawrinka qui faisait déjà fantasmer tout Melbourne.

Nick Kyrgios s'est incliné 1-7 6-7 6-4 6-2 10-8 devant Andreas Seppi (ATP 89). Le Transalpin a pris une éclatante revanche sur la défaite qu'il avait concédée en huitième de finale de ce même Open d'Australie il y a deux ans. Au surlendemain de sa victoire sur Roger Federer, Andreas Seppi s'était incliné 8-6 au cinquième set devant l'Australien après avoir mené deux sets à rien et s'être retrouvé à un point de la victoire.

Comme Seppi en 2015, Nick Kyrgios a bénéficié d'une balle de match, à 8-7 30-40. Seppi la sauvait en lâchant une accélération en coup droit le long de la ligne. Il pouvait signer le break décisif au jeu suivant face à un adversaire qui n'en pouvait plus.

Considéré bien trop vite comme un prétendant au titre, Nick Kyrgios a été à la fois trahi par son physique et son mental. La lecture du score indique bien quel fut le scénario de cette rencontre. A 21 ans, Nick Kyrgios n'a pas encore le coffre pour briller vraiment dans les tournois du Grand Chelem.

Cette défaite de Kyrgios dégage la route de Stan Wawrinka. Avec Victor Troicki vendredi puis dimanche le vainqueur de la rencontre qui opposera Seppi au Belge Steve Darcis (ATP 71), sa marche vers les quarts de finale n'a rien d'infernal. Un quart de finale où il ne retrouvera pas Marin Cilic (no 7). Le Croate est l'autre grande victime du jour, battu 3-6 7-5 6-3 6-3 par le Britannique Daniel Evans (ATP 51), l'homme qui avait eu une balle de match contre Stan Wawrinka lors du dernier US Open.

ATS