Toute l'actu en bref

Personnes déplacées par les violences de Boko Haram à Yola, dans le nord-est du Nigeria

KEYSTONE/AP/ANDREW HARNIK

(sda-ats)

Le groupe Etat islamique a désigné un nouveau chef à la tête de l'organisation islamiste Boko Haram. Cette dernière sévit dans le nord-est du Nigeria et dans les pays voisins.

Selon le magazine al Naba diffusé mardi soir, Abou Moussab al Barnaoui a été désigné gouverneur de l'EI pour l'Afrique de l'Ouest.

Dans un entretien de deux pages accordé au journal, Barnaoui affirme que Boko Haram demeure "une force avec laquelle il faut compter". Il ajoute qu'elle a enregistré de nouvelles recrues.

Chassée de la plupart des territoires qu'elle contrôlait, l'organisation qui a prêté allégeance à l'EI en mars 2015 continue de mener des attaques suicide dans le nord-est du Nigeria, au Cameroun, au Niger et au Tchad, visant les lieux publics et les mosquées.

Fulan Nasrallah, spécialiste des questions de sécurité, a indiqué que Barnaoui avait auparavant occupé les fonctions de chef militaire de Boko Haram.

Shekau pas mentionné

Le magazine al Naba ne fait aucune mention d'Aboubakar Shekau qui était le chef de file de Boko Haram et qui était apparu dans plusieurs vidéos de l'organisation.

L'armée nigériane a annoncé à plusieurs reprises que Shekau avait été tué. Il était apparu pour la dernière fois dans une vidéo diffusée en mars.

En juin, un général américain avait indiqué que Boko Haram était l'objet d'une scission et qu'un groupe s'était désolidarisé de Shekau, jugé incapable de faire appliquer les règles de l'Etat islamique.

sda-ats

 Toute l'actu en bref