Toute l'actu en bref

Les forces irakiennes ont renforcé ces dernières semaines leurs positions autour de Qayyarah, qui devrait servir de base stratégique pour la bataille de Mossoul (image symbolique).

KEYSTONE/AP/MAYA ALLERUZZO

(sda-ats)

Les forces spéciales irakiennes ont lancé mardi une opération pour reprendre aux djihadistes de l'Etat islamique (EI) la ville de Qayyarah. Cette localité est une position clé en vue de la bataille de Mossoul plus au nord, principal bastion de l'EI en Irak.

"L'opération a débuté à l'aube avec la participation des services du contre-terrorisme (CTS) et des forces armées", a dit Firas Bachar, porte-parole du commandement des opérations dans la province de Ninive, où se situent Qayyarah et Mossoul. Elle a aussi bénéficié du soutien de la coalition internationale sous commandement américain.

"L'opération est en cours et atteint actuellement ses objectifs", a précisé le porte-parole du CTS, Sabah al-Nomane. "Qayyarah sera nettoyée et l'opération rapidement terminée, ce qui renforcera nos plans (...) pour la bataille finale visant à libérer Mossoul."

M. Nomane a également précisé que des habitants armés à l'intérieur de la ville avaient collaboré avec les forces irakiennes dans le cadre de cette offensive, un événement rare.

15'000 civils pris au piège

Qayyarah se situe sur la rive ouest du Tigre, à 60 km au sud de Mossoul, dernière grande ville aux mains de l'EI en Irak. Au cours des dernières semaines, les forces irakiennes ont renforcé leurs positions autour de la ville, qui devrait servir de base stratégique pour la bataille de Mossoul prévue dans les semaines ou mois à venir.

Selon le maire de Qayyarah, Saleh al-Joubouri, quelque 15'000 civils seraient pris au piège de l'EI dans la région de Qayyarah. "Nous prévoyons de fournir des produits alimentaires et médicaux à ceux qui sont encore chez eux et ne sont pas parvenus à fuir", a-t-il déclaré à l'AFP, précisant que l'aide serait "distribuée immédiatement après la libération de la ville".

M. Joubouri a indiqué que les forces du CTS progressaient rapidement dans Qayyarah et avaient déjà repris les principaux sites de la ville, quelques heures seulement après le lancement de l'opération. "La plupart des combattants de Daech (acronyme arabe de l'EI) ont été tués ou ont fui", a-t-il affirmé.

sda-ats

 Toute l'actu en bref