Oskar Freysinger "déçu", Frédéric Favre "heureux"


 Toute l'actu en bref

Frédéric Favre, élu dimanche au Conseil d'Etat valaisan, s'est dit "heureux" (archives).

Keystone/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Oskar Freysinger n'est pas venu à Sion à l'issue du scrutin de dimanche. "Déçu" de son score, il n'a pas répondu aux sollicitations des médias. Frédéric Favre, qui lui rafle son siège au Conseil d'Etat, s'est dit "heureux".

"J'ai parlé brièvement à Oskar Freysinger. Il est déçu mais aussi libéré. Je pense que sa carrière politique en Valais est terminée", a indiqué à l'ats Franz Ruppen, conseiller national UDC et président de Naters.

Le conseiller national convient que des changements à l'interne de l'UDC du Valais romand ne seront pas faciles à gérer. "Nous n'avons pas beaucoup de temps pour nous préparer. Nous ferons au mieux".

Frédéric Favre paraissait calme et serein à son arrivée devant le Centre médias. Il explique son résultat par la volonté des Valaisans d'avoir un centre droit fort. Le refus de reconduire Oskar Freysinger et de voir deux socialistes au gouvernement ont aussi joué un rôle selon lui.

Endosser le costume de conseiller d'Etat ne fait pas peur au nouvel élu sans expérience politique: "Il faut démystifier. Je suis confiant. Les gens m'ont élu et je mets beaucoup d'espoir dans une vraie collégialité".

ATS

 Toute l'actu en bref