Toute l'actu en bref

Les précipitations de la semaine dernière ont inondé de nombreux champs (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Des mois de mai et de juin très pluvieux - et aucun changement en vue: le mauvais temps donne du fil à retordre aux paysans. La situation est difficile, surtout pour les salades et les courgettes, selon l'union maraîchère suisse.

Lorsque les champs sont mouillés, les tracteurs ne peuvent pas être utilisés, les paysans ne peuvent pas planter et les parasites se répandent plus rapidement. "Ce problème préoccupe actuellement les producteurs de légumes", a dit à l'ats Moana Werschler, porte-parole de l'Union maraîchère suisse.

Le Seeland est particulièrement touché. Mais de manière générale, il n'y a pas de grosses pertes. La Suisse romande a été épargnée. Les maraîchers n'ont pas constaté de dégâts importants pour leurs cultures, a indiqué l'Union maraîchère genevoise.

La situation n'est pas non plus dramatique du côté des producteurs de fruits. Mais à cause des précipitations, il y a plus de fruits pourris, ce qui rend la récolte plus difficile, a expliqué à l'ats Fruit-Union Suisse.

Les paysans espèrent un meilleur temps. Les baies et les cerises ont besoin de soleil. Avec un changement de météo la semaine prochaine et des mois de juillet et août secs, ils peuvent rattraper le retard, indique Andreas Widmer de l'association des paysans saint-gallois.

Plus de maladies

A Genève, les agriculteurs doivent faire face à plus de maladies que d'habitude, surtout pour les cultures d'automne (céréales et pois). Les conditions ont été très clémentes jusqu'à fin février. Ensuite les températures ont chuté et maintenant les pluies s'y ajoutent. Ces conditions sont favorables aux maladies, explique Nicolas Courtois d'AgriGenève.

Dans les champs de céréales, la rouille jaune s'est répandue. Ce champignon aime les températures fraîches, l'humidité et le vent. La récolte sera de moins bonne qualité et en moins grande quantité que prévu, surtout s'il pleut durant la moisson. Mais il est encore trop tôt pour chiffrer les pertes, estime M. Courtois.

Pluies à venir

A cause des précipitations abondantes, les niveaux des rivières au nord des Alpes est à un niveau supérieur à la moyenne, selon le bulletin des dangers naturels de la Confédération. Pour certaines régions le long de l'Aar, du Rhin et de la Reuss, le danger de crue est limité.

D'après les météorologues, les pluies devraient persister ces prochains jours. De mercredi soir à vendredi matin, des pluies abondantes et persistantes devraient tomber au Tessin et dans les régions voisines et accroître le danger de crues.

sda-ats

 Toute l'actu en bref