Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La présidente de la Confédération Doris Leuthard fera le discours d'ouverture de l'assemblée des délégués du PDC, réunis ce samedi à Berne (archives).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Le PDC et les Vert'libéraux réunissent leurs délégués ce samedi. Le PDC se prononcera sur la naturalisation facilitée des petits-enfants d'immigrés, soumise au vote le 12 février.

C'est la présidente de la Confédération Doris Leuthard qui ouvrira le bal de l'assemblée du Parti démocrate-chrétien à Berne. Elle présentera le projet de naturalisation facilitée soutenu par le Conseil fédéral et le Parlement. A priori, les délégués devraient recommander de voter "oui", seuls quelques élus s'étant opposés sous la Coupole.

Les délégués discuteront à nouveau de la troisième réforme de l'imposition des entreprises (RIE III). Largement soutenue par les délégués en décembre dernier, celle-ci doit aussi passer l'épreuve de l'urne le 12 février.

Le PDC abordera en outre la stratégie énergétique 2050 qui prévoit une Suisse sans atome. Portée par la ministre de l'énergie Doris Leuthard, elle sera probablement soumise au peuple le 21 mai, le référendum de l'UDC et d'Alliance énergie ayant été déposé. Enfin, les délégués aborderont les défis qui attendent le parti cette année.

Les enjeux de 2017 seront aussi au menu des Vert'libéraux. Leur président Martin Bäumle les évoquera lors de son discours devant les délégués réunis à Fribourg. Ils prendront aussi position sur la politique extérieure et agricole, est-il indiqué sur leur programme.

ATS