Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En rose ou violet: plus de 10'000 personnes ont pris part à la Women's March samedi à Zurich.

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Malgré la pluie, plus de 10'000 personnes ont participé samedi à la marche des femmes à Zurich. Coiffés de petits bonnets roses aux oreilles de chat et brandissant de multiples slogans colorés, ils ont protesté contre le sexisme et plaidé pour plus d'égalité.

Le cortège, à la dominante rose et violette, a cheminé à travers la ville. Le petit bonnet rose - le fameux pussyhat - souvent tricoté à la main, rappelait les propos sexistes de Donald Trump. Depuis son investiture, il sert d'emblème pour la lutte contre la discrimination des femmes.

Samedi, il a aussi servi à se protéger de la pluie et du vent. Parmi les manifestants se trouvaient la conseillère d'Etat zurichoise PS Jacqueline Fehr et le conseiller national argovien PS Cédric Wermuth, tous deux sans bonnet. La manifestation s'est déroulée sans heurt, selon la police.

ATS