Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La ville où se déroulait le mariage a été fréquemment prise pour cible par l'Etat islamique (image symbolique).

KEYSTONE/AP/NATALIA SANCHA

(sda-ats)

Au moins 22 civils ont été tués dans une attaque suicide ayant visé un mariage dans le nord-est de la Syrie, d'après une source médicale et une ONG. La déflagration a fait également des dizaines de blessés.

"Un kamikaze s'est fait exploser à l'intérieur d'une salle dans le village de Tall Tawil au nord de Hassaké où se déroulait le mariage d'un combattant" des Forces démocratiques syriennes (FDS), tuant au moins 22 civils", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

Les FDS sont une coalition arabo-kurde combattant le groupe djihadiste Etat islamique (EI). "Parmi (les morts) figure le marié", a-t-il ajouté. Une source hospitalière à Hassaké a affirmé à l'AFP qu'il y "avait plus de 20 morts et des dizaines de blessés".

Le correspondant de l'AFP sur place a vu dans l'un des hôpitaux de la ville de nombreux blessés, la tête ensanglantée avec des pansements autour du visage.

Une source au sein de la police kurde des Assayech, présente dans les territoires kurdes auto-administrés, a affirmé également qu'il s'agit d'un kamikaze qui s'est fait exploser dans la salle de mariage des Sanabel, à quelques km au nord de Hassaké. La ville, tenue quasiment entièrement par les milices kurdes, a été fréquemment prise pour cible par l'EI.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS