Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des offres commerciales incluant la cinquième génération de technologies mobiles (5G) devraient être lancées en 2019, estime une étude, avec une couverture du tiers de la population mondiale à l'horizon 2025 (photo symbolique).

KEYSTONE/AP/EMILIO MORENATTI

(sda-ats)

Plus de 5 milliards de personnes devraient détenir un téléphone portable à la fin de l'année, selon une étude réalisée par l'Association mondiale des opérateurs (GSMA) et publiée lundi. Selon l'Association, la barre symbolique devrait être franchie avant la mi-2017.

A l'horizon 2020, 5,7 milliards d'humains posséderont un mobile, soit les trois quarts de la population mondiale, principalement du fait de l'équipement rapide des populations asiatiques, à commencer par l'Inde, qui contribuera pour moitié à cette croissance, estime la GSMA. Celle-ci dévoilait ces chiffres au premier jour du Congrès mondial des télécoms (MWC), qu'elle organise à Barcelone.

Autre signe de l'évolution des usages, 55% des mobiles détenus dans le monde permettent d'offrir une connectivité à l'Internet mobile, qu'il s'agisse de la 3G ou de la 4G, une proportion qui devrait atteindre les 75% en 2020. La 4G en particulier devrait progresser rapidement, passant de 23% des mobiles détenus à 41% à la fin de la décennie.

"C'est la conséquence de l'investissement des opérateurs en 4G", commente la GSMA dans son rapport, soulignant que "fin 2016, 580 réseaux 4G ont été lancés dans 188 pays, couvrant 60% de la population mondiale".

La 5G dès 2019

Le passage de la 3G à la 4G puis à la 5G durant la décennie se fait au prix d'un investissement majeur de la part des opérateurs, souligne l'étude, qui estime à 1000 milliards de dollars (996 milliards de francs environ) les investissements réalisés depuis 2010 dans les réseaux au niveau mondial et à 700 milliards supplémentaires ceux qui seront réalisés d'ici à 2020.

Un investissement qui a un impact sur l'économie mondiale, assure la GSMA, qui chiffre à 3300 milliards de dollars la part des télécoms dans le PIB mondial, soit 4,4%. Une part qui devrait passer à 4,9% en 2020, soit 4200 milliards de dollars.

Concernant la cinquième génération de technologies mobiles (5G), l'étude anticipe un lancement des offres commerciales en 2019, avec une couverture du tiers de la population mondiale à l'horizon 2025, et un usage qui devrait concerner plus d'un milliard de smartphones à cette date.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS