Toute l'actu en bref

La foule a posé devant le Parlement à Bogota.

KEYSTONE/EPA EFE/LEONARDO MUNOZ

(sda-ats)

Le photographe américain Spencer Tunick, célèbre pour ses clichés de foules dénudées, a fait poser dimanche plus de 6000 Colombiens à Bogota. Son but était de transmettre un message de paix dans ce pays déchiré par plus d'un demi-siècle de conflit armé.

Vers 03h00 du matin, les premiers participants ont commencé à se réunir sur la place Bolivar, dans le centre de la capitale colombienne, avant de poser nus face au photographe malgré le froid.

"C'était génial", a confié Carlos Beltran, d'une vingtaine d'années. "C'était vraiment une expérience différente et je crois que l'on a tous vécu la même chose, en enlevant nos vêtements et en étant comme nous sommes venus au monde".

Egalité, paix et unité

Dans un entretien à l'AFP cette semaine, Spencer Tunick, qui avait réalisé sa dernière photographie nue de groupe à Sydney, avait expliqué vouloir transmettre un message d'"égalité, de paix et d'unité".

"La paix, c'est le paradis. C'est un honneur d'être ici à ce moment où la vie change, avec l'espoir qu'un accord de paix soit signé", avait-il déclaré, en référence aux pourparlers menés entre le gouvernement et la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et qui sont dans leur dernière ligne droite.

Les clichés réalisés dimanche seront exposés au musée d'art moderne de Bogota.

sda-ats

 Toute l'actu en bref