Plus de 80'700 oiseaux recensés sur le lac de Neuchâtel


 Toute l'actu en bref

Deux cygnes de Bewick sont passés par le lac de Neuchâtel.

La Grande Cariçaie

(sda-ats)

Le dernier recensement d'oiseaux sur le lac de Neuchâtel a permis de dénombrer quelque 80'700 individus, toutes espèces confondues. Cette population est stable par rapport à janvier 2016 et supérieure de 6000 à la moyenne des cinq dernières années.

L'hiver était encore doux jusqu'au recensement réalisé le 15 janvier. Le séjour des espèces frileuses a donc pu se prolonger. C'est le cas du fuligule milouin, espèce la plus abondante sur le lac, qui a atteint son maximum depuis 20 ans (23'300 individus).

Les deux autres espèces les plus présentes sont le fuligule morillon (15'000 individus contre une moyenne de 20'000 ces dernières années), et la nette rousse (13'100 individus, en légère baisse).

Le recensement a mis en évidence 30 espèces d'oiseaux d'eau, ou 45 en ajoutant les différentes espèces de hérons, mouettes, goélands, ainsi que quelques espèces typiques des rivages ou exotiques. Parmi les oiseaux peu fréquents, deux Cygnes de Bewick ont été observés.

Avant la vague de froid

La vague de froid qui a suivi le recensement a congelé les rives du lac et a créé des banquises sur la rive sud. La situation a donc sans doute considérablement évolué depuis lors, a commenté l'Association de la Grande Cariçaie en publiant ces chiffres lundi.

Quant à l'épidémie de grippe aviaire qui a sévi à partir de mi-novembre, elle a coûté la vie à quelques centaines d'oiseaux, surtout des canards, des goélands et des cygnes. "Mais elle n'a finalement pas eu une incidence trop grave", estime l'association.

ATS

 Toute l'actu en bref