Toute l'actu en bref

Le miracle a eu lieu. Leicester City est devenu le champion d'Angleterre le plus inattendu de l'histoire moderne grâce au nul 2-2 arraché par Chelsea contre Tottenham lors de la 35e journée.

L'épopée de Claudio Ranieri et de sa bande restera dans les annales comme une des plus grandes surprises qu'ait jamais connu le football mondial.

Eden Hazard a peut-être raté sa saison, mais le but qu'il a marqué à la 83e pour Chelsea a provoqué LA sensation, offrant ainsi le titre aux sans-grade de Leicester. Les Blues étaient même menés 2-0 à la pause avant de revenir au score!

Leicester City et son budget riquiqui. Leicester City et son équipe bout de bois. Leicester City, presque relégué un an plus tôt. Mais Leicester City au sommet de la puissante Premier League, au nez et à la barbe des richissimes Manchester United et City, Chelsea, Arsenal, Liverpool et autre Tottenham. Même les plus fervents adorateurs des contes de fées n'auraient pas osé fantasmer pareil scénario.

Ce titre, les Foxes sont allés le chercher avec les tripes. Tandis que les grosses cylindrées d'Angleterre s'effondraient tour à tour, les hommes de Claudio Ranieri n'ont rien lâché, même si la pression se faisait de plus en plus ressentir alors que l'exploit prenait corps. Leicester City a offert aux amateurs de sport, de football en particulier, une parenthèse enchantée à l'heure où les titres se jouent toujours entre les mêmes aux quatre coins de la planète.

La fête sera splendide samedi, contre Everton, au King Power Stadium. Là même où la masse bleue a exulté tant de fois cette saison, prenant conscience que plus jamais sans doute elle ne vivrait de tels moments. D'ici à ce week-end, la ville célébrera dignement et plusieurs nuits durant ses héros Jamie Vardy, Riyad Mahrez, N'golo Kanté, Daniel Drinkwater ou Casper Schmeichel. La nouvelle boisson à la mode, le "Vardy Bomb", coulera à flot, c'est une certitude.

Leicester City, qui avait été vice-champion d'Angleterre en 1929 et trois fois vainqueur de la Coupe de la Ligue (1964, 1997 et 2000), débarquera donc en Ligue des champions l'été prochain en tant que premier de classe du plus riche championnat au monde. Une trajectoire inouïe que ne poursuivra pas Gökhan Inler, aligné que dix fois cette saison par Ranieri, dont cinq fois en Premier League. Un total qui suffit officiellement pour que le Soleurois soit considéré, lui aussi, comme champion.

sda-ats

 Toute l'actu en bref