PSA acquiert la filiale automobile européenne de General Motors


 Toute l'actu en bref

Le rachat d'Opel à General Motors "change la donne" pour le groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS), s'est réjoui le patron de l'entreprise automobile française, Carlos Tavares (archives).

KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER

(sda-ats)

Le groupe automobile français PSA a annoncé être parvenu un accord avec General Motors (GM) afin d'acquérir sa filiale automobile européenne déficitaire pour 1,3 milliard d'euros (1,38 milliard de francs). La transaction devrait être bouclée au quatrième trimestre.

Outre le rachat des marques Opel et Vauxhall, qu'il espère remettre dans le vert d'ici à 2020, PSA (marques Peugeot, Citroën et DS) va reprendre conjointement avec la banque française BNP Paribas la filiale financière de GM Europe pour 900 millions d'euros, a-t-il précisé lundi dans un communiqué.

"Cette acquisition change la donne pour PSA, car nous devenons une entreprise avec un chiffre d'affaires de 55 milliards d'euros et une solide deuxième place sur le marché européen" derrière l'allemand Volkswagen, a détaillé M. Tavares, président du directoire de l'entreprise française, lors d'une conférence de presse conjointe tenue dans la matinée à Paris avec son homologue de GM, Mary Barra.

Cette dernière a de son côté concédé que se séparer d'Opel après 88 ans passés par la marque allemande dans le giron du géant automobile américain constituait une "décision difficile", mais était "la bonne", alors que la filiale européenne de GM est dans le rouge depuis 16 ans.

Mme Barra, PDG de GM, a reconnu que la cession constituait "une décision difficile pour General Motors, mais nous pensons tous que c'est la bonne pour nos employés, nos clients et nos actionnaires", a-t-elle déclaré.

ATS

 Toute l'actu en bref