Toute l'actu en bref

Intégrer famille et loisirs dans la planification de sa carrière est positif, selon cette étude (image symbolique).

KEYSTONE/SANDRO CAMPARDO

(sda-ats)

Prendre en considération sa famille et ses loisirs et non seulement sa carrière professionnelle rend plus heureux, selon une étude de psychologues de l'Université de Berne. En outre, cela n'a pas d'impact sur le revenu.

Associés à des confrères de la Haute école de psychologie appliquée de la HES du Nord-Ouest de la Suisse (FHNW), les chercheurs bernois ont interrogé à deux reprises sur une durée de six mois plus de 500 actifs allemands de deux groupes d'âge, 25-34 ans et 50-59 ans.

Résultat: ceux qui incluent dans leur planification la famille, les intérêts personnels et l'engagement civique affichent une satisfaction supérieure. C'est la prise en considération des aspects liés à la famille qui a le plus d'effet, a indiqué mercredi l'Université de Berne dans un communiqué.

L'étude a encore mis en évidence le fait que les femmes ont davantage tendance à s'aménager du temps pour leurs intérêts personnels que les hommes.

Selon Andreas Hirschi, coauteur de ces travaux cité dans le communiqué, les résultats indiquent que cela vaut la peine d'intégrer activement les aspects extra-professionnels dans la planification de sa carrière. D'autant plus qu'aucune incidence négative sur le salaire n'a été constatée, rapportent les chercheurs dans le Journal of Vocational Behavior.

sda-ats

 Toute l'actu en bref