Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La judokate Rafaela Silva, originaire d'une favela, a fait chavirer de bonheur le Brésil en décrochant à domicile le titre des -57 kg aux JO de Rio, soit la première médaille d'or du pays hôte.

Agée de 24 ans, Silva a dominé en finale la Mongole Sumiya Dorjsuren, no 1 mondiale, en marquant un waza-ari au bout d'une minute et en tenant son avantage jusqu'au bout avec le soutien de son bouillant public.

Cette première médaille d'or brésilienne a des airs de conte de fées: c'est à Rio que Rafaela Silva a grandi et c'est à Rio qu'elle a décroché en 2013 le titre mondial, devenant la première judokate brésilienne à y parvenir.

Trois ans plus tard, elle a montré sa pugnacité et son mental de fer pour venir à bout de ses adversaires, monter sur la plus haute marche du podium à domicile et faire retentir l'hymne brésilien pour la première fois dans ces Jeux.

La favorite japonaise Kaori Matsumoto, championne olympique en 2012 et championne du monde en 2015, a pour sa part échoué dans sa quête d'une seconde médaille d'or aux JO et doit se contenter du bronze.

L'autre médaille de bronze a été décrochée par la Portugaise Telma Monteiro.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS