Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Favre, étrange entraîneur étranger": tel est le titre de la chronique de Raymond Domenech ce vendredi dans les colonnes de "L'Equipe". Une chronique dans laquelle il encense le technicien vaudois.

A quelques heures du choc qui opposera ce soir Nice, leader et toujours invaincu cette saison en Ligue 1, à Lyon, l'ancien sélectionneur des Bleus, qui est le président de l'Union nationale des entraîneurs et cadres techniques professionnels du football (UNECATEF), salue la venue de Lucien Favre en France. Il dresse un portrait extrêmement flatteur d'un entraîneur "qui a su gérer les départs de nombreux joueurs clés de l'ancienne équipe et qui a réinstallé Mario Balotelli au rang des grands attaquants européens."

Raymond Domenech rappelle que Lucien Favre n'est venu à Nice qu'avec un seul adjoint - ndlr: Adrian Ursea - pour s'interroger: "Quand on voit les armées mexicaines de certains grands clubs, on s'inquiète. Soit il n'a pas d'amis, soit il fait confiance à ceux qui sont déjà là. Des entraîneurs français ? Mais tu es fou, Lucien." Le chroniqueur insiste sur ses qualités de management et sur sa chaleur humaine. "Le comble, il s'arrête à la sortie des entraînements pour discuter avec des supporters: serait-il avenant, aimable et sincère ?", se demande Raymond Domenech.

Selon Raymond Domenech, "la formation dispensée pour justifier les compétences d'un entraîneur, ressemble fortement au profil de Lucien Favre. Devant ce constat, la confrérie des entraîneurs, en toute logique, le remercie de donner l'exemple et lui souhaite une longue carrière en France."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS