Toute l'actu en bref

Nouvel épisode dans la triste saga du FC Bienne: selon son président Carlo Häfeli, le club va recourir lundi contre le retrait de licence annoncé mercredi.

Cette démarche semble cependant a priori n'avoir que peu de chances d'aboutir, en raison de la situation financière très difficile du club, mais aussi à cause du chaos qui règne dans celui-ci. De plus, l'effet suspensif de la sanction n'est pas accordé, en raison de la gravité des problèmes et aussi pour ne pas fausser la compétition sportive.

Dans un communiqué, Carlo Häfeli tente de se justifier. "Je n'ai jamais menti. J'ai été trop naïf quand j'ai acheté la majorité des actions", dit-il. Il admet que la situation était déjà chaotique en juin 2015 quand il a pris le contrôle du club, et que l'endettement était déjà massif.

Le président explique aussi que les potentiels investisseurs qui ont été mis sur le devant de la scène, comme Martin von Burg, ont été contactés par des tiers, et non par lui-même. Carlo Häfeli accuse surtout l'économie biennoise et de la région de s'être distancés du FC Bienne et d'avoir cessé leur soutien dès que les premières difficultés sont apparues.

Mercredi, la Commission de discipline de la Swiss Football League avait retiré sa licence au FC Bienne avec effet immédiat. Le club seelandais n'a donc plus le droit de continuer le championnat de Challenge League.

Les matches de Bienne du deuxième tour sont désormais tous considérés avec un résultat de 0-0, et ne donnant aucun point.

sda-ats

 Toute l'actu en bref