Toute l'actu en bref

Via sicura, mais aussi la FIPOI, la Fondation des immeubles pour les organisations internationales, ainsi que les exportations d'armes suisses dans le golfe Persique occupent la presse dominicale. En voici les titres:

Le Matin Dimanche: Une initiative populaire va être lancée pour adoucir la loi sur la circulation routière Via sicura. La récolte de signatures pourra commencer dès la publication du texte dans la Feuille fédérale, dans dix jours. "Nous ne lançons pas cette initiative pour défendre les fous du volant, mais pour le retour à une proportionnalité des peines", déclare Pierre Contat, le secrétaire de l'association "stop aux abus de Via sicura" dans Le Matin Dimanche. La peine plancher d'un an de prison, qui frappe toute personne ayant commis un délit de chauffard, est notamment visée. "Il faut que le juge puisse apprécier le risque qu'a fait courir un conducteur roulant trop vite", explique M. Contat. L'association compte 300 membres, mais elle peine à recruter en Suisse alémanique.

Le Matin Dimanche: Un rapport de l'ancien juge fédéral Claude Rouiller sur la fondation des immeubles pour les organisations internationales (FIPOI), mise en cause pour sa gestion par la Cour des comptes genevoise, tance la direction de l'organisme. Relevant "la neutralité et le sérieux" du rapport de la Cour des comptes, M. Rouiller note que le comportement du conseil de fondation "laisse l'impression forte qu'il cherchait à maintenir le statu quo", écrit Le Matin Dimanche qui s'est procuré le document. Au lieu d'engager "en urgence un processus de réforme profonde", "le conseil de fondation et la direction sont entrés dans une sorte de logique d'affrontement avec les auditeurs", relève-t-il. La Cour des comptes soupçonne notamment le directeur de la FIPOI d'avoir favorisé des entreprises.

NZZ am Sonntag: Les pièces de rechange que les entreprises suisses d'armement vendent à l'Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis pourraient bien être utilisées dans la guerre que mènent ces pays au Yémen, contrairement à ce que prétend le Conseil fédéral, affirme la NZZ am Sonntag, photographies à l'appui. Des clichés montrent des avions de combat F-5 et des obusiers blindés M109 au combat. Le gouvernement suisse a approuvé l'exportation de pièces de rechange pour ces engins cette semaine. Un porte-parole du Secrétariat d'Etat pour l'économie (SECO) reconnaît dans le journal que la Suisse a connaissance de certaines informations faisant état de l'engagement de ces avions et obusiers au Yémen. Il a examiné ces indices, mais n'a pas pu les confirmer. C'est pourquoi il a demandé l'autorisation.

Schweiz am Sonntag: Swisscom, La Poste et les CFF ont mis en garde leurs employés contre l'initiative "En faveur du service public", soumise à votation en juin. Les trois entreprises de la Confédération ont pris position dans des vidéos, des articles dans des revues internes ou lors de séances d'information contre le texte, dont l'un des buts vise à les empêcher de réaliser des bénéfices. Les initiants "Bon à savoir", "K-Tipp", "Saldo" et "Spendere Meglio" se disent étonnés et dénoncent une information partiale. Les entreprises réfutent toute propagande, mais affirment qu'elles ont le droit de prendre position sur l'initiative, car elle les concerne directement.

NZZ am Sonntag: Le ministre de l'économie et de l'éducation Johann Schneider-Ammann veut instaurer des règles plus strictes pour la maturité fédérale. Le Conseil fédéral est, selon la NZZ am Sonntag, intervenu auprès des ministres cantonaux de l'éducation pour que les cantons réexaminent les critères de promotion. Concrètement, il veut que les élèves puissent compenser moins facilement leurs résultats faibles dans des branches importantes, comme les mathématiques et la langue maternelle. Christoph Eymann, président de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP), explique que la Confédération et les cantons vont examiner ensemble les critères de promotion.

SonntagsZeitung: Les hôtels suisses pourraient bientôt être évalués selon un système d'étoiles unique. Après des années de dispute, les associations faîtières de la branche, hotelleriesuisse et GastroSuisse, travaillent à une classification commune, explique la SonntagsZeitung, citant les présidents des deux organisations. Les discussions ont commencé en janvier et, en automne, un groupe de travail se penchera sur les détails. La pression du franc fort sur le tourisme et des changements de direction sont à l'origine de ce revirement. Une coopération plus étroite entre les deux associations dans le lobbying et d'autres domaines est possible à l'avenir, mais une fusion est pour l'instant exclue.

SonntagsZeitung: Le groupe pharmaceutique Novartis examine la vente de sa participation dans son concurrent bâlois Roche, selon la SonntagsZeitung, qui cite des sources au conseil d'administration de Novartis. La prise de contrôle de 33,33% mise en place par l'ancien chef du géant bâlois, Daniel Vasella, n'a plus la même importance stratégique pour la direction actuelle. La vente de ce paquet d'actions, valant 13,5 milliards de francs au cours actuel, serait l'une des plus hautes priorités du président du conseil d'administration, Jörg Reinhardt, précise le journal.

sda-ats

 Toute l'actu en bref