Richemont enregistre une croissance de ses ventes au 3e trimestre


 Toute l'actu en bref

Les ventes de Richemont dans l'horlogerie ont atteint 813 millions d'euros au 3e trimestre, en recul de 2% (archives).

KEYSTONE/EPA/RICHEMONT / YVES-ANDRE.CH / HANDOUT

(sda-ats)

Le groupe de luxe genevois Richemont a vu ses ventes progresser de 6% sur un an au 3e trimestre de son exercice décalé 2016/2017 (clos fin décembre), à 3,09 milliards d'euros (3,29 milliards de francs). A taux de change constant, la hausse est de 5%.

En Europe, le chiffre d'affaires a augmenté de 3% au troisième trimestre, rebondissant après le repli de 17% enregistré sur les six premiers mois de l'année, relève Richemont dans un communiqué publié jeudi. Cette hausse a principalement été portée par de robustes ventes locales et achats touristiques au Royaume-Uni, ainsi que par de bonnes ventes dans la joaillerie.

La croissance de 10% enregistrée dans la région Asie-Pacifique reflète les bonnes performances en Chine et en Corée du Sud, contrairement à Hong Kong et Macao, qui continuent leur déclin. La zone Amériques a crû de 8%, portée par la performance de la joaillerie et la réouverture d'une boutique à New York.

Forte hausse dans la joaillerie

Globalement, les ventes de la division joaillerie ont rapporté 1,75 milliard d'euros, en hausse de 9% (+8% à taux de change constant). L'horlogerie a généré 813 millions, en recul de 2%, moins fort qu'escompté par l'agence financière awp. Pour la rubrique "autres", Richemont a engrangé une progression de 7% à 534 millions.

Sur neuf mois, le chiffre d'affaires a en revanche reculé de 7%, à un peu moins de 8,18 milliards d'euros. A taux de change constants, les ventes ont reculé de 6%.

Concernant le bénéfice net pour l'ensemble de l'exercice, qui sera bouclé le 31 mars prochain, Richemont précise qu'il sera confronté à une base de comparaison élevée, en raison d'un gain de 639 millions d'euros enregistré l'année précédente, résultant de la fusion entre le groupe Net-A-Porter et YOOX.

ATS

 Toute l'actu en bref