Toute l'actu en bref

Mujinga Kambundji s'est qualifiée avec maîtrise pour les demi-finales du 200 m à Rio.

La Bernoise, en 22''78, a signé le deuxième chrono de sa carrière, le 16e en tout parmi les 72 engagées dans ces séries olympiques.

Vingt-quatre athlètes batailleront en demi-finales, dans la nuit de mardi à mercredi (heure suisse). Mais pas la double championne olympique (2004 et 2008) Veronica Campbell-Brown. La Jamaïcaine s'est fait éliminer, en 22''97. C'est dire la qualité des performances enregistrées lundi matin en séries.

"J'ai tiré les leçons d'Amsterdam (aux Championnats d'Europe, ndlr). J'ai compris qu'il n'était pas nécessaire que je parte à fond, mais que je pouvais en garder un peu sous le pied, y compris dans le virage, et me concentrer sur ma fin de course", a déclaré Kambundji. La Bernoise a pris la 3e place de sa série remportée par l'Américaine Tori Bowie en 22''47. Le meilleur temps absolu de la matinée a été signé par l'Ivoirienne Marie-Josée Ta'alou en 22''31.

Un jour et demi après sa demi-finale un brin décevante sur 100 m (11''16), Mujinga Kambundji a fait meilleure impression dans ces séries. "Ce n'était effectivement pas si mal du tout", a-t-elle confirmé, aussi détendue à l'interview qu'elle a paru relâchée sur la piste.

En demi-finale, il lui faudra encore hausser le niveau pour espérer faire aussi bien qu'aux Mondiaux de Pékin l'an dernier (10e), où elle avait établi son record personnel. Le niveau, pour ces Jeux, est plus encore plus élevé, comme il est de coutume, qu'aux Championnats du monde. Les demies auront lieu en soirée, de quoi permettre d'affoler les chronos. Mais beaucoup d'athlètes ont fait fort dès les séries. Pas moins de onze records personnels ont été établis sur la piste bleue de Rio lundi matin.

sda-ats

 Toute l'actu en bref